Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 17:13

Les rejetons de nos "Grands" de la politique ne sont pas des anges

"Les corbeaux n'ont jamais fait des canaris"

(Dicton populaire)

      

undefined

Thomas Royal-Ségo

                                                                          
Avant les présidentielles
Vue dans la presse
Extrait de la déclaration de Ségo dans son discours devant le PS.
"Je veux ,en tant que mère, pour tous les enfants qui naissent et qui grandissent en France ce que j'ai voulu pour mes propres enfants"!!!
M.Ronchon a relevé dans les faits divers de la presse avant les élections:
"JULIEN,19 ans le deuxième enfant de Ségolène Royal ,et de François Hollande a été interpellé par le police vers 3 heures du matin ,dans la nuit de vendredi à samedi. Les policiers de la BAC ont appréhendé avec lui trois jeunes ,à hauteur du 4 rue Molitor dans le XVI ème arrondissement de Paris. Les policiers avaient été appelés pour des bris de luminaires et dégradations de panneaux de signalisation. Les contrôles d'alcoolémie se sont avérés positifs.Ceux-ci ont été placés en cellule de dégrisement dans le cadre de la garde à vue"
Madame Ségo a affirmé sans trembler aux journalistes "C'est pour lui une expérience de la vie"
Ben ,si c'est ce qu'elle voulait pour tous les enfants français, on aurait été bien gouverné !!

 undefined

 Jean Sarko


Après les présidentielles
Vu également dans la presse
Une cinquantaine de journalistes étaient présents à l’audience du fils du Chef de l’Etat mardi. Pour rien : le procès est reporté à juin prochain
Une bonne cinquantaine de journalistes, tous médias confondus : télévisions, radios et presse écrite (et même Internet) étaient toutes là, mardi, pour assister à l’audience de Jean Sarkozy.
Le fils du chef de l’Etat, âgé de 21 ans, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Paris pour un banal accident : il est accusé d’avoir percuté en scooter, place de la Concorde, l’arrière d’une BMW en octobre 2005. Surtout, le plaignant, M’Hamed Bellouti, assure que le scooter en question a pris la fuite après que son pilote lui ait adressé un geste désobligeant.
Il a donc porté plainte en février 2006, à l’aide du numéro d’immatriculation du deux roues relevé alors. Et qui se trouve être celui de Jean Sarkozy. La plainte est égarée un mois plus tard. Mais l’assureur en a conservé un double, et trouve l’identité du conducteur du scooter.
M’Hamed Bellouti décide alors de porter l’affaire au pénal, persuadé que Jean Sarkozy est "protégé" par la police et soucieux de faire valoir ses droits. Il demande le remboursement des 260 euros de dégâts et 4.000 euros de dommages et intérêts pour préjudice moral.
Mais celui qui n’était alors que fils de ministre est entretemps devenu celui du chef de l’Etat. D’où, sans doute, l’engouement médiatique pour une affaire somme toute assez banale. Même la presse étrangère s’est passionnée pour le procès. Parmi les très nombreux journalistes présents, on trouvait des équipes de télévision polonaises, russes ou britanniques.
A l’arrivée de Jean Sarkozy, une cohue indescriptible se forme autour du jeune homme et de son avocat, Me Thierry Herzog. Pour rien, ou pas grand chose : ni l’un ni l’autre ne feront de déclaration avant l’audience.
Le président Sarko, lui n'a fait aucun commentaire!!
 
Published by Un Sage
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 10:20
Coup de frein sur le tourisme
Syndicat.JPG

Ancien Syndicat d'initiative

L’Office du Tourisme de La Roche en perte de vitesse ! !
Au niveau du tourisme ,l’Office a enregistré cet été une chute terrible du nombre de visites et de nuitées.
La faute au temps, la faute à la pluie ,la faute à pas de chance ou peut-être moins d’engouement pour les vieilles pierres ! !
Il est un fait ,les vieilles pierres n’intéressent pas les jeunes et ne font pas recette avec ceux-ci.
En général les visiteurs attirés par une publicité alléchante repartent assez déçus de leur visite. Ce sont pour la plupart des retraités et des personnes âgées ,en voyage organisé ,dont certaines sont un peu " bancales " et peuvent difficilement monter à pied dans le quartier du Plain Château. Beaucoup calent en cours de route .
Les gros autocars de tourisme ne peuvent pas monter au cœur de la vieille cité ,et dans la ville il n’y a pas d’emplacements réservés pour ceux-ci, ce qui contrarie beaucoup de chauffeurs ,aux dires de ceux-ci.
On essaye d’intéresser les élèves des écoles au patrimoine locale, en organisant des visites agrémentées de jeux de pistes, pendant les heures de classe, mais ils sont plus enclins à chahuter qu’à s’intéresser à l’histoire locale en s’éparpillant de tous les côtés.
Il est à craindre que cette dégringolade continue malheureusement
Dans ces conditions on peut évidemment se demander si la commune peut se payer le luxe d’entretenir à coup de subventions ,une structure d’Office du Tourisme aussi importante en salariés et en guides du patrimoine ! !
Quelques internautes ayant visité la " cité médiévale "ont consigné leurs impressions sur le net.d ‘autres nous ont fait parvenir des photographies ,en se plaignant de n’avoir retenu de leur visite qu’une exposition de poubelles ,de crottes de chiens, sur leur parcours (y compris dans le parc du château) et d’automobiles dans des rues à stationnement interdit. ! ! !
Madame Feraille ,adjointe chargée de l’environnement n’a sans doute jamais mis les pieds sur le parcours de la vieille cité indiqué par l’Office du Tourisme. Elle est donc bien mal placée pour critiquer l’action du Maire.
Celui-ci ne peut pas être partout, il délègue certaines tâches à des adjoints. Elle était chargée de l'environnement!!
Avant la création d'un Office du Tourisme, le tourisme était géré par un Syndicat d'initiative composé d'un Président et d'un conseil d'administration représentant les différentes couches de la population. Ses ressources provenaient uniquement des cotisations de membres, par prospections auprès de la population. Pour tout personnel salarié il n'y avait qu'une seule secrétaire pendant les mois d'été
Ce Syndicat était installé dans un petit bâtiment situé sur la place Andrevetan, le long du cours Jean Jaurès, en face de la Société Savoisienne de Crédit ,le local étant également le siège de La Foire Automobile.
Ce bâtiment abritait autrefois l'octroi.
Le Syndicat publiait la liste des meublés qu'il agréaient après examen, pour la location saisonnière, faisait éditer les dépliants touristiques, se chargeait de leur diffusion, et sa secrétaire donnait aux touristes de passage toutes les informations sur la ville et le canton.
Détail important: Son budget était équilibré avec les cotisations se ses membres et il ne coûtait pas un centime à la commune!!
 
Published by Un Sage
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 10:00
Rumeurs sur la  Foire
Mello.-1JPG.jpg

Le président Bruno Mello

Rumeurs sur la foire de la Haute Savoie.
Le 11 septembre 2007 le conseil d'administration de la foire de la Haute Savoie Mont Blanc a voté l'acquisition d'une propriété agricole de 33 hectares sur la Commune de Scientrier, ce qui a provoqué une grande colère de la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles).
Pour la FDSEA ,c'est clair," la Foire de la Haute Savoie Mont Blanc de la Roche sur Foron va être délocalisée à Scientrier"
Son président Joseph Favre ne mâche pas ses mots "que le foire veuille se développer, pas de problème dit-il, mais ailleurs. Le développement économique de la Haute Savoie ne doit pas se faire au détriment des zones agricoles. Personne, même des agriculteurs ne doivent pas spéculer sur des terres agricoles, ses qualificatifs sont forts "dumping ,spéculation foncière, déstabilisation de la vallée etc…"
Le prix proposé par l'acquéreur est supérieur aux estimations de la SAFER (société spécialisée dans l'achat et la vente de biens fonciers ruraux).5 euros au lieu de 1 à 1,5.selon cet organisme.
Que doit penser le vendeur de tout ce remue ménage, il est encore propriétaire de son bien ,et si nous sommes encore en démocratie il peut bien outrepasser les ukases de la FDSEA ,pour en disposer comme bon lui semble, et s'assurer éventuellement une retraite meilleure que celle que lui donnerait la SAFER!!!
Le président Bruno Mello président de la Foire aurait des projets pour les terres agricoles de Scientrier, mais surtout pas pour y délocaliser la Foire Car la Foire c'est La Roche dit-il.
Son association voudrait notamment rénover le site de Scientrier pour en faire une "ferme modèle".Y transférer éventuellement le salon du cheval "Equid 'Espaces" ou y organiser un nouveau salon mettent en valeur les produits agricoles de la Haute Savoie.
Peut-être un partenariat avec l'agriculture de moyenne montagne d'Italie du Nord.
En tous les cas pour le moment le terrain en question est classé en zone non constructible et ne pourrait être utilisé qu'à des fins agricoles .Il faudrait que la commune d e Scientrier révise son PLU pour le classer en zone industriel pour pouvoir accueillir la Foire et "ce ne serait pas pour demain".
Le maire Michel Thabuis ne désire pas s'exprimer, avec juste raison, sur cette affaire privé qui ne concerne pas la ville. Il reste serein et ne souhaite pas mettre de l'huile sur le feu par des déclarations intempestives.
Commentaire de M.Ronchon
Si la foire se délocalisait ce ne serait probablement pas un drame pour la ville, car cette manifestation très sporadique ne semble pas apporter un plus au commerce local, vivant en autarcie avec son propre restaurant et sa brasserie.
Elle n'a pas la possibilité de s'agrandir sur son site ,manquant cruellement de places de stationnements. Où trouver celles-ci?
Lors des manifestations les automobiles s'éparpillent partout aux alentours, sur les trottoirs dans les stationnements privés, au grand dam de la Police Municipale qui est dans l'incapacité d'intervenir.
Sur un terrain de 33 hectares la Foire aurait un espace hors agglomération plus propice à son développement, avec suffisamment de places de stationnements. Les terrains libérés pourrait très bien trouver une affectation pour faire un centre commercial proche du centre ville, centre qui fait vraiment défaut ,tout étant accaparé par la commune d'Amancy .Les rochois ne s'en porteraient pas plus mal et tout le monde y trouverait sans doute son compte.
Published by Un Sage
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 21:17
La Roche tient la vedette

undefined

  La salle du débat à la brasserie Mino
(Photo Dauphiné Libéré)

La Roche sur Foron tient la vedette pour les élections municipales dans le département, avec une page entière dans le Dauphiné Libéré sur un débat entre les têtes de liste diligentée par la télé Huit Mont Blanc à l'Hôtel Mino .

Ce débat était beaucoup trop court ,et trop minuté ,pas même une heure pour permettre à chacun des candidats de développer son programme .L'atmosphère était très courtoise ,en contradiction complète avec les tracts et les caricatures distribués dans les boîtes aux lettres par l'opposition ,parfois injurieux à l'égard du maire sortant.
Cette opposition si agissante et si caustique sournoisement ,semblait plutôt un peu gênée de se trouver en face du maire sortant, peut être encore mal réveillée du fait de l'heure matinale de ce débat à huit heures du matin, ou par le manque d'habitude du micro !!
Peut-être aussi dépitée par tous les efforts accomplis vainement pour aboutir à une union ,non pas sur un programme, mais uniquement pour battre le Maire sortant, traité de Batman ,d'Impérator, et de pourfendeur du budget municipale etc….
Il est vrai que chacun des opposants avait un peu l'air "constipé" comme des étudiants ,manquant d'aisance ,allant passer l'oral du bac.
Dans les grandes lignes on peur retenir ceci d'intéressant:
Michel Montant à fait l'apologie de l'Intercommunalité pour pouvoir exécuter son programme, avec une idée très d'actualité: la création d'une maison médicale regroupant différentes professions de santé.
Alain Guichard est toujours obnubilé par son slogan "La Roche-Béton"et n'en démordre pas.
Ali Harabi par déformation professionnelle ,avec un débit hésitant ,s'intéresse aux crèches, aux personnes âgées, et à l'agrandissement de l'hôpital Andrevetan .(L'absence de sa Co-Listière Verte a été remarquée, serait-elle déjà placée au rang des oubliettes?)
Tous les trois font état de l'endettement communal qui d'après eux est abyssal ,sans toutefois nous indiquer le mode de financement de leur programme ,sauf Alain Guichard qui a osé dire qu'il augmenterait les impôts locaux !!
Michel Thabuis avec l'habitude et l 'aisance qu'il a pour prononcer des discours, s'est assez bien tiré des flèches ,à bouts très arrondis ,décochées par ses opposants.
Il a dans ses interventions défendu le bilan de son mandat, bilan qui malgré quelques couacs (errare humanum est) n'est finalement pas si mauvais que le on-dit le laisse entendre.
Tous les thèmes abordés dans ce débat, figurant déjà dans les professions de foi distribués par les candidats ce débat n'a donc rien apporté de nouveau.
Avis de Monsieur Ronchon
Si Monsieur Ronchon ,en bon professeur, devait donner une note sur vingt à chaque candidat à l'issue de ce débat, comme c'est l'usage, sans prendre parti ,il donnerait 15 à Michel Thabuis ,12 au Docteur Montant et 10 à Harabi et 9 à Guichard.
Aucun commentaire n'a encore été fait dans la presse sur ce débat ,mais Monsieur Ronchon vient de recevoir dans sa boite aux lettres, comme tous les autres citoyens ,le nouveau tract de "La Roche pour tous" de l'équipe du maire sortant, un document qui doit laisser pantois les opposants.
Un véritable programme ambitieux, sur seize pages, qui comporte dans le détail tous les problèmes abordés au cours du débat y compris ceux des opposants ,avec la solution prévue:
Urbanisme-Aménagement du territoire, Circulation-Déplacements, Les grandes orientations d'urbanisme cartier par cartier,Circulation,Sécurité,Social,Emploi,Jeunesse,logement,Santé,Economie,commerce,
Artisanat,Industrie,Scolaire,Education,Démocratie,communication,environnement, développement durable, Agriculture, Culture, Vie associative, Sport, Finances , Intercommunalité etc… avec chacun de ceux-ci un commentaire et une explication, rien ne manque ,un véritable inventaire complet.
Un programme qui donne le tournis, et sans doute destiné à "clouer le bec" à l'opposition!!! .
Malgré tout Monsieur Ronchon a relevé un oubli majeur des postulants ,toutes tendances confondues, concernant la sécurité:
Une ville comme La roche d'environ 12.0000 habitant devrait se doter d'une police municipale digne d'elle, avec des locaux mieux adaptés, un personnel en nombre suffisant pour assurer par roulement une présence permanente , des patrouilles jour et nuit, tous les jour sans exception, soit en voiture soit avec des engins motorisés(Scooters ou autres)qui sont plus souples pour visiter certains cartiers ,sans trop éveiller l'attention.
Il est inadmissible que ce Service soit assujetti aux 35 heures et soit fermé aux heures où il serait le plus utile;
Aucun des candidats ne fait état de cette question qui est primordiale et qui pourrait être financée par des économies faites sur certains services à l'utilité discutable et des suppressions de subventions distribués souvent "à tort et à travers".
"A bon entendeur salut".
Published by Un Sage
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 17:19

Chronique de Monsieur RONCHON

undefined
La rue des Remparts sur le chemin de la vieille cité.
On avait pourtant à La Roche une ajointe à l'environnement, mais celle-ci ne semble jamais s'être rendue dans ce vieux quartier qui à été rénové ave goût par la municipalité.
Elle aurait constaté à l'entrée de cette rue un local à poubelles complètement délabré, derrière les locaux occupés par Alpabi sur la droite un petit jardin suspendu complètement abandonné, avec des arbustes sauvages dont les racines commencent à pousser le mur de soutènement, qui est menacé d'écroulement à plus ou moins longue échéance, si rien n'est fait pour y remédier.
Autrefois ce petit terre-plein était entretenu par la commune ,aujourd'hui le Service des Jardins ne veut plus s'en occuper sous prétexte qu'il appartient à l'Evêché, et fait partie de la propriété adjacente à destination de maison de retraite pour prêtres âgés. Or celle-ci n'y a pas accès ,étant séparé par un mur et en contrebas d'environ un mètre!!!
Dans ce cas il appartiendrait ,d'après ce Service, au Maire de mettre en demeure l'Evêché de procéder à un nettoyage et à la consolidation du mur de soutènement très dégradé à la base.
Sur la gauche c'est le rendez-vous de certains individus qui taguent les murs et viennent en ce lieu tranquille fumer leurs joints ,jeter des détritus , et de certains propriétaires de chiens peu soucieux de la propreté de la ville, qui viennent également dans ce lieu pour faire soulager leurs "toutous" de besoins naturels, sans aucune impunité!!
Tout cela, est tout de même peu ragoûtant sur un parcours signalé qui conduit à la "Cité Médiéval", et il ne faut pas s'étonner si les touristes se font de plus en plus rares!!
Les Services Municipaux ,ne sont pas à incriminer, car ils font très bien leur travail .Ils ne peuvent pas procéder à un nettoyage deux fois par jour, c'est l'incivilité de quelquescitoyens asociaux qui mériteraient une sévère sanction, mais bien sûr il faudrait pouvoir les prendre sur le fait!!!
 
DSCI0044.JPG brousaille.jpg DSCI0097.JPG DSCI0115.JPG DSCI0116.JPG

 Dépôt de poubelles avec porte arrachée

 Portion de jardin en friches

 Pancarte sous portes de garage d'Alpabi

 Crottes de chiens sous pancarte

 Crottes de chiens sous
pancarte

Published by Un Sage
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 11:01
Chant prend l'eau
Chant-N-2.JPG

Des maisons au lieudit CHANT

Dans un courrier au maire de La Roche,Michel Thabuis,le Sous préfet, Jean-Claude Bellour, suite à une enquête diligentée par la Restauration des Terrains en Montagne(RTM) s'inquiétait sur les mesures à prendre ,à propos d'un risque majeur d'inondation du ruisseau de la Bénite Fontaine sur des terrains construits.

Renseignements pris par l'intéressé auprès de la RTM et de l'ONF il s'avère qu'en 1999,sous la municipalité Lansard, une autorisation de lotir a été délivrée pour le lotissement du château de Chant ,en omettant les recommandations préalables de la RTM.Celles-ci faisaient effectivement état d'un risque majeur d'inondation ,sur les terrains classés en zone inondable ,dû à la proximité d'un ruisseau torrentielle.

Su ce terrain 24 maisons ont été construites et certains propriétaires ne peuvent envisager d'agrandir ,ne serait-ce qu'un simple garage attenant à leur habitation.

Pour l'heure ,pour sécuriser les habitations ,situées le long du ruisseau,(non respect de la bande des 10 m, construction de cave en souterrain)la RTM préconise d'effectuer des travaux de réhabilitation du cours d'eau en cas de crue centenaire.

Au vue des résultats de l'enquête Michel Thabuis a porté plainte conte X pour les anomalies constatées dans la délivrance du permis de construire Une enquête judiciaire serait toujours en cours. Il est certain que cette plainte concerne une ou plusieurs personnes du Service Municipal concerné. Le chef de service M.Vercin à été limogé par Michel Thabuis ,un autre M.Lançon est toujours employé de la mairie, sans aucune attribution, bien définie.

La réhabilitation du cours d'eau, un héritage imprévu, dont la nouvelle municipalité Thabuis ,se serait bien passé!!

Cette affaire prouve bien, elle aussi ,que la Municipalité Lansard avait bien une "idée derrière la tête" en retirant à la DDE,organisme neutre, l'instruction des permis des construire.!!

 

Published by Un Sage
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 18:16
Introduction
MIchel montant candidat aux municipales a affublé  le Maire sortant de la devise "PANEM ET CIRCENSES"(Du pain et des jeux).
Rochois profitez en ,pendant qu'il est peut-être encore temps et fêtez carnaval!!

Mardi gras Carnaval et carême

Mardi gras est une fête d'origine catholique qui marque, en apothéose, la fin de la semaine des sept jours gras autrefois appelés jours charnels. Cette période pendant laquelle on festoyait précède le mercredi des Cendres marquant le début du Carême. De nombreux carnavals ont lieu le Mardi gras. En Europe, la baisse des pratiques religieuses d'abstinence durant le Carême a rendu les festivités des jours gras bien moins intenses. Aux États-Unis, à la Nouvelle-Orléans, Mardi gras est une fête très importante et réputée.
Les dates actuelles de cette fête sont les mardis 20 février en 2007, 5 février en 2008 et 24 février en 2009.
Mardi gras, populairement, est aussi le jour où l'on mange les fameux "beignets de carnaval". Les festivités associées au carnaval précèdent, dans la tradition chrétienne, l'entrée dans le Carême pendant lequel le chrétien mange "maigre", en s'abstenant notamment de viande; d'où l'étymologie du mot "carnaval" qui dérive du latin médiéval: "carnelevare" signifiant: "enlever, retirer la chair" (c'est à dire "retirer la viande" de la table, dont elle restera absente durant tout le carême.
Carnaval
Liés généralement à la fête chrétienne de Mardi gras, les carnavals sont un type de fête relativement répandu en Europe et en Amérique du Sud.
On fait dériver le mot carnaval de carn (pour caro, chair) et avaler, parce que l'on mange beaucoup de chair pendant le Carnaval pour se dédommager de l'abstinence imposée pendant le Carême ; d'autres, avec plus de raison, font venir ce mot de caro vale, c'est-à-dire, adieu la chair. Mais ce sont là des étymologies plutôt fantaisistes. Les linguistes retiennent seulement l'origine italienne : carnevale, composé de carne (chair) et levare (lever, enlever, ôter).
Ils consistent généralement en une période où les habitants de la ville sortent déguisés (voire masqués ou bien maquillés) et se retrouvent pour chanter et danser dans les rues, jeter des confettis, éventuellement autour d’une parade.
D'après le calendrier religieux, le carnaval débute à l'Épiphanie (le 6 janvier), date qui marque la fin des fêtes de Noël et s'arrête le mardi gras, veille du début de la période de carême.
En Allemagne, le carnaval débute en principe le 11 novembre à 11 h 11 et se termine l'année suivante le mardi gras.
Les travestissements de tous genres, les bals nocturnes et masqués, les promenades du Dimanche-Gras et du Mardi-Gras sont les principaux amusements auxquels on se livre pendant le Carnaval. Le Carnaval de Venise et celui de Rio sont les plus célèbres et les plus brillants. 

Carnaval de Rio

undefined

Une belle mulâtre

undefined

Un groupe de danseur

 Le carnaval est la fête la plus populaire au Brésil, et à Rio de Janeiro en particulier. Il a lieu tous les ans entre l'Épiphanie et le Carême, durant les 4 jours qui précèdent le mercredi des Cendres.

Tous les ans, la semaine précédant le Carême, Rio entre en transe. Sa Majesté Carnaval est de retour. Pendant un an, on a épargné, répété, espionné, veillé pour quatre-vingts minutes d'une gloire fugace et d'un plaisir éphémère

Le carnaval au Brésil

L'origine du carnaval brésilien est européenne, à travers l'entrudo (du latin introitus, qui signifie entrée) qui marquait l'entrée dans le Carême. L'entrudo consiste à jeter de l'eau sur une autre personne. Cette fête était à la base un rituel de purification, mais, avec le temps, il est devenu violent : divers objets (encre, papier, fruits pourris, coups de bâton) étaient lancés sur les passants, provoquant des morts (principalement des suites d'infection). L'entrudo fut interdit en 1856 à Rio de Janeiro, mais continua d'exister clandestinement.

À la fin du XIXe siècle, les cordões (littéralement, les cordons) font leur apparition à Rio de Janeiro. Il s'agit de petits groupes qui déambulent dans les rues de la ville, tout en dansant et en jouant de la musique. Ces cordões sont les ancêtres des écoles de samba modernes. En 1899, la première musique composée exclusivement pour le carnaval voit le jour : "Ô Abre Alas" ("Oh, ouvrez les allées"), de Chiquinha Gonzaga. Cet air a été écrit pour le cordão (singulier de cordões) Rosas de Ouro (Roses d'or).

À cette époque, plusieurs tentatives de modification de la date du carnaval eurent lieu : il s'agissait de le transposer en hiver (de juin à août dans l'hémisphère sud), afin d'éviter les "maléfices" d'un été trop chaud. Cependant, aucune de ces tentatives n'a abouti.

Les carnavals les plus connus du Brésil sont ceux de São Paulo, de Recife, de Salvador de Bahia et bien évidemment de Rio de Janeiro

Carnaval de rue

A Rio, le carnaval débute dans les rues de la ville avec les bals pré-carnavalesques, les défilés des bandas et des blocos. Il s'agit de groupes de percussionnistes qui défilent, accompagnés de personnes déguisées. Généralement, un bloco (ou une banda) est organisé par les habitants d'un quartier et défile dans les rues de ce quartier. Ces défilés commencent bien avant le carnaval, les premiers se tenant plus de 3 semaines avant le début officiel des festivités.

Pendant le carnaval, des bals sont organisés dans les différents clubs de la ville. La mairie réalise également des bals populaires ouverts à tous dans certains lieux traditionnels de la ville, comme Cinelândia, par exemple.

Sous les trompeuses couleurs d'une fête cache-misère, le carnaval déploie dans les cités ses strass (ce qui brille d'un faux éclat) et ses musiques chaudes, le temps d'une ivresse collective.

Défilé des écoles de samba

Lors du carnaval, les différents groupes des écoles de samba défilent. Les écoles des 2 meilleurs groupes (groupe A et groupe spécial) défilent dans le sambodrome, les autres (groupes B à E) défilent dans les rues de la ville.

A l'issue de ces défilés, un classement, rendu public le mercredi suivant le carnaval, est attribué. Les deux meilleures écoles de chaque groupe montent dans le groupe au-dessus, tandis que les deux dernières descendent (un peu comme au football). La première école du groupe spécial est déclarée championne, la seconde vice-championne.

Les défilés du groupe spécial, ainsi que l'annonce des résultats, sont retransmis en direct à la télévision.

 Enredo

Chaque école choisit un thème pour son défilé (l'enredo). Les thèmes abordés sont très divers, en voici quelques exemples : Minas Gerais, Amazonie, Bahia (régions du Brésil), histoire du Brésil, histoire de l'humanité, vision du futur, sécurité routière, l'ADN, le préservatif. Ce thème sert de fil conducteur au défilé. Ainsi, sur ce thème, est écrite la samba do enredo qui sera reprise ad libidum pendant le défilé. Les costumes et les chars allégoriques doivent aussi reprendre ce thème.

 Calendrier des défilés

Les défilés au sambodrome s'étalent sur 4 jours.

Le vendredi, défilent les mirims des écoles de samba, c'est-à-dire les enfants.

Le samedi, défilent les écoles du groupe A.

Le dimanche et le lundi, défilent les 14 écoles du groupe spécial.

Ces défilés ont lieu de nuit, de 21 heures à 6 heures du matin. Cependant, du fait du retard qui s'accumule d'école en école, la dernière école défile généralement dans le jour levant.

Ces défilés sont une sorte de compétition sportive à l'issue de laquelle est désignée l'école championne. Chaque école doit donc se soumettre à un certain nombre de règles strictes. Ainsi, chaque école doit parcourir l'intégralité du sambodrome en temps limité (entre 65 et 80 minutes).

Le samedi suivant le carnaval, les 4 écoles en tête du groupe spécial (championne et vice-championne), ainsi que la première du groupe d'accès (groupe A) défilent à nouveau dans le sambodrome, pour le Défilé des Champions.

Organisation du défilé

Dans les écoles du groupe spécial, environ 3000 personnes costumées défilent. Ces participants sont répartis dans les ailes (groupe de personnes d'une centaine de personnes portant le même costume), ainsi que sur les chars allégoriques. Pendant toute la durée du défilé, les participants doivent reprendre en chœur les paroles de la samba de enredo et danser sur sa musique, tout en veillant à ne pas perdre de pièce de son costume (chapeau, cape,...). Si ces conditions ne sont pas respectées par l'ensemble des participants, l'école risque de perdre des points, et donc d'avoir un moins bon classement.

Plusieurs éléments reviennent dans les défilés des différentes écoles.

Abre ala

Commissão de frente

Porte-drapeau et mestre-sala

Batterie

Aile des Bahianaises

Chars allégoriques

: au nombre de 8 le plus souvent, il s'agit de chars richement décorés (certains contiennent même des éléments mobiles), sur lesquels prennent place les costumes les plus élaborés (destaques), portant des plumes pouvant aller jusqu'à 1 mètre de hauteur). Les chars sont généralement séparés par plusieurs ailes. : aile composée exclusivement de femmes, qui portent le costume traditionnel de Bahia. : groupe de percussionnistes qui rythme la samba de enredo chantée tout au long du défilé par un chanteur qui se trouve sur un camion sono. La batterie est précédée d'une ou plusieurs reines de batterie. : couple portant le drapeau de l'école. Ces danseurs évoluent de manière à dresser le drapeau de l'école. : groupe de 10 à 15 danseurs qui réalisent une chorégraphie définie. (en hommage à la première samba de carnaval de l'histoire (voir plus haut)), il s'agit de l'aile qui ouvre le défilé.

Critères de jugement des écoles

A différents endroits du sambodrome, se trouvent des juges qui doivent noter différents aspects du défilé :

adéquation du défilé avec le thème choisi (enredo) ;

samba do enredo ;

harmonie (tous les participants doivent chanter l'enredo en rythme avec le chanteur de l'école) ;

impression d'ensemble ;

évolution du défilé (les différentes composantes du défilé doivent en permanence occuper toute la largeur de la piste) ;

comissão de frente ;

porte-drapeau et mestre-sala ;

batterie ;

costumes ;

chars.

Pour chaque aspect, 4 juges attribuent chacun une note de 0 à 10. La somme de l'ensemble des notes donne la note finale de l'école, qui permet de déterminer le classement des écoles.

 Carnaval de Venise

      
undefined

Beau déguisement féminin

undefined

beau déguisement masculin

                                             
En 1094 le carnaval était déjà mentionné dans une charte du doge Faliero, et en 1269 le Sénat
prescrivait qu'on eût à considérer la veille du Carême comme un jour de fête (mardi gras).
On pouvait alors porter le masque, grâce auquel on retrouvera plus tard une ombre de l'égalité perdue au cours du temps, quand sous des vêtements d'emprunt les nobles fraternisaient encore avec le peuple.
Le carnaval de Venise a vu le jour durant la Renaissance et se déroule tous les ans vers le mois de février (les douze jours précédant le Mardi Gras). Inspiré par la commedia dell'arte, le déguisement traditionnel est la longue cape (tabarro), le masque blanc en carton bouilli (b[a]outa) et le tricorne ou le masque d'arlequin (son habit est coloré à losanges : au XVIe siècle, loin d'être élégant, l'habit était simplement rapiécé pour figurer les haillons d'un mendiant).
Autrefois, ces déguisements permettaient à tous les vénitiens, quelque soit leur condition sociale, de participer à la fête. Mais suite à des problèmes, le carnaval fut interdit durant de très nombreuses années.
Il réapparut à la fin des années 1970, et est aujourd’hui l’un des carnavals les plus connu au monde. Cependant, l’ambiance n’est plus la même, et les déguisements ont eux aussi évolué. C'est sur la grande galerie du palais des Doges au style gothique que se retrouvent volontiers les masques du carnaval dont la vogue très ancienne fut relancée par la municipalité à la fin des années 1970. Toutes ces festivités, qui durent désormais près d'un mois, avaient été supprimées dès la chute de la république, soit à la fin du XVIIIe siècle au cours duquel elles connurent pourtant une véritable apothéose, transformant la ville en un gigantesque bal costumé.
Durant ces quelques jours de fête, des touristes affluent du monde entier. Tous les hôtels se retrouvent alors complets, et ce, des mois à l’avance.
Le Carnaval de Venise est aussi le titre d'une œuvre musicale composée par Paul Agricole Génin, dont le thème a donné lieu à de très nombreuses variations composées par Jean-Baptiste Arban, Liszt, etc. pour des instruments très variés (trompette, clarinette, violon, piano... et même tuba !).
  
Carême
Le Carême est un temps important dans la vie des chrétiens. Il fait partie d’un itinéraire plus long qui va les conduire du Mercredi des Cendres, le 6 février cette année, en passant par Pâques le 23 mars, à la Pentecôte. Le carême est une période de quarante jours précédant Pâques dans le calendrier chrétien. Alors que la fête de Pâques, qui commémore et célèbre la résurrection du Christ, est la plus importante des fêtes de la chrétienté (catholique et orthodoxe), le carême se conçoit comme un temps de préparation à celle-ci. Selon les rites, il commence par le mercredi des Cendres ou par le Lundi pur et se termine le samedi de Lazare.
Pour les catholiques, le mercredi des Cendres est un jour de pénitence qui marque le début du carême. Il a lieu le lendemain du Mardi gras, et est le 1er jour du Carême. C'est une fête mobile. Il marque la fin du carnaval (le mot carnaval vient du bas-latin carnelevamen qui signifie action d’ôter la viande).
Chez les premiers Chrétiens, ce jour était celui où se faisaient les pénitences publiques : les pénitents se présentaient en signe d'affliction la tête couverte de cendres. Aujourd'hui, il n'y a plus de semblables pénitences, mais les fidèles se rendent à l'église, où le prêtre leur trace une croix sur le front avec de la cendre, en prononçant ce verset de la Genèse (3, 19): Memento, homo, quia pulvis es, et in pulverem reverteris. " Homme souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière. " La formule " Convertis-toi, crois en l'Évangile " est également possible. Cette cérémonie fut instituée par Grégoire Ier.
cendres.jpg

Cendre sur le front

" Mardochée, ayant appris tout ce qui se passait, déchira ses vêtements, s'enveloppa d'un sac et se couvrit de cendre. Puis il alla au milieu de la ville en poussant avec force des cris amers " (Livre d'Esther 4,1). Le sac et la cendre sont liés à des coutumes anciennes d'expiation et de pénitence. L'imposition de cendre au front du pénitent est une évocation symbolique de la mort. Ces cendres sont obtenues en brûlants les rameaux bénis l'année précédente le dimanche des rameaux. Les cendres sont elles même bénies solenellement avant la messe.
Tous les fidèles catholiques sont tenus à l'abstinence et au jeûne le Mercredi des Cendres (canons 1249 à 1251 du Code de Droit Canonique) sauf restrictions d'âge (canon 1252
Le carême est un temps de pénitence, de prière et de partage. Particulièrement, c'est l'ultime temps de préparation pour les baptêmes d'adultes, traditionnellement célébrés le jour de Pâques. La pénitence peut être marquée par le jeûne ou l'abstinence, comme l'abstention volontaire de viande et laitage, et parfois de nos jours de dessert et de sucrerie. En Europe, le carême a perdu beaucoup de son caractère rituel, au même titre que de nombreux événements religieux, en raison de la sécularisation de la société ; toutefois, de nombreux chrétiens tiennent encore compte du carême de façon plus personnelle. Par exemple, de petits groupes de catholiques se réunissent chaque semaine autour d'un livret, source de réflexion sur leur vie quotidienne (voir Carême à Domicile). Dans d'autres régions du monde, le carême est marqué de diverses façons : ainsi, sur certaines îles des Antilles, les discothèques n'ouvrent pas pendant le car
Depuis 1949, l'Église catholique ne prescrit plus le jeûne que le mercredi des Cendres et le Vendredi saint.

Rites actuels dans l'Eglise catholique
De nos jours, le jeûne en tant que tel est presque complètement écarté des pratiques du carême, sauf les jours du mercredi des Cendres et du Vendredi saint. Cependant, la tradition de manger maigre — c'est-à-dire de s'abstenir de viande et de plat à base de graisse animale — le vendredi se perpétue. Plus généralement, le carême est l'occasion de s'abstenir d'être gourmand et il revient à chacun de savoir ce que cela signifie pour lui.
Alors que les rites du carême tendent à tomber en désuétude, l'accent est surtout mis à présent sur le caractère spirituel du carême et le jeûne est davantage perçu comme un jeûne spirituel.
La couleur liturgique est le violet (qui peut être remplacé par le rose le quatrième dimanche de Carême, dit dimanche de Lætare). Dans certains endroits, le gris peut être employé pour les féries de Carême (c'est en particulier le cas dans le rite lyonnais).
Chaque jour du Carême à une messe propre en souvenir de la période où, à Rome, on célébrait la messe quotidiennement, dans une église chaque jour différente appelée "station". Celle du mercredi des Cendres se fait à Sainte-Sabine.
L'alleluia est supprimé à la Messe, même aux messes des saints, et est remplacé par un trait, chant ayant un caractère plus pénitentiel. Le même trait est utilisé pendant tout le Carême les lundi, mercredi et vendredi :
" Domine, non secundum peccata nostra quæ fecimus nos neque secúndum iniquitátes nostras retríbuas nobis.
V Dómine, ne memíneris iniquitátum nostrárum antiquárum : cito antícipent nos misericórdiæ tuæ, quia páuperes facti sumus nimis.
V Adiuua nos, Deus salutáris noster : et propter glóriam nóminis tui, Dómine, líbera nos : et propítius esto peccátis nostris, propter nomen tuum. "
Seigneur, ne nous traite pas selon les péchés que nous avons commis, et ne nous rends pas ce que méritent nos fautes.
V. Seigneur, ne te souviens pas de nos fautes passées; que ta miséricorde nous prévienne plutôt, car nous sommes devenus pauvres à l’extrême.
V. (on fléchit le genou) Aide-nous, Dieu notre sauveur, et pour la gloire de ton nom, Seigneur, délivre-nous, et pardonne-nous nos péchés pour la cause de ton nom.
Carême-Prenant et Mi-Carême
Les quelques jours qui précèdent le carême sont fêtés par des carnavals dans certaines traditions. Ces carnavals trouvent leur origine dans des célébrations païennes et sont perçus comme la dernière occasion de faire bombance avant la période de jeûne. Ils peuvent s'étaler sur une période de plusieurs jours, qu'on appelait Carême-Prenant, mais le mardi de Carême-Prenant, c'est-à-dire le Mardi Gras, est en général le jour où le carnaval bat son plein.
La Mi-Carême est fêtée le jeudi de la troisième semaine entière des quarante jours de pénitence.

Le carême a donné des expressions, tombées en désuétude, mais néanmoins amusantes :
face de carême : face amaigrie
tomber comme mars en carême : arriver inévitablement
arriver comme marée en carême : arriver fort à propos
Published by Un Sage
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 16:02
Humour
undefined undefined

Le stratège Laporte,Sarko et Fillion 

 La stratège Attali et Sarko





Des grèves tous azimuts, une croissance qui n'est pas au rendez-vous, autant de sujets qui inquiètent nos dirigeants.
Ils ont fait appel pour conjurer ce mauvais sort à deux grands devins de la politique:
Un certain Bernard Laporte, grande gueule qui terrorisait le quinze de France, muet depuis sa planque de premier ministre et Jacques Attali éminence grise de François Mitterand.
Le dessinateur humoristique Deligne,avec son grand talent a illustré cette démarche dans deux excellents dessins extraits du journal "Le Pèlerin".

Published by Un Sage
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 10:13
Une Rochoise à l'honneur
Hélène BLANC a été élevée le 25 novembre dernier commandeur dans l'ordre national du mérite

  blanc_helene5.JPG

 Hélène Blanc décoré par Bernard accoyer
(Photo Préfecture)

 Hélène BLANC, originaire de La Roche sur Foron, fut une des premières femmes préfètes.

Après un parcours exemplaire au sein des services de l'État, depuis sa retraite en janvier 1994, elle s'investit dans de nombreuses missions avec toujours autant de discernement, de compétence et d'efficacité.
Elle fut la première femme nommée au service de l’état, préfet dans le cantal de 1984 à1991.
L’Orne, la Sarthe, le Haut –Rhin, ont suivi pour ce serviteur de l’état exemplaire.
Elle est notamment présidente de la section départementale de l'ordre national du mérite (ONM) depuis le 22 novembre 2005, à la tête de 320 membres.
Élevée au rang de commandeur, elle a reçu la distinction des mains de Bernard ACCOYER, président de l'Assemblée nationale, le samedi 25 novembre 2007 dans les salons de la préfecture.
Hélène BLANC a rappelé dans sa réponse que, préfète de l'Orne en 1984, elle avait comme collaborateur un sous-préfet nommé Michel BILAUD.,(qui est actuellement Préfet de la Haute-Savoie)
Elle habite actuellement depuis sa retraite une maison familiale située au lieu-dit " Le Canada " sur la rive droite du Foron, à l’aval du pont de la Tannerie, près du nouveau parking municipal.
M.Ronchon se demande pourquoi et par qui ,cette femme de très grande qualité, à toujours été écartée de la place de premier magistrat de la Commune !!!
Published by Un Sage
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 10:02

Origine

Une fois de plus, comme les festivités qui entourent la Nativité, la fête de la Chandeleur est liée à la lumière. Mais aussi à la purification, la fécondité, la prospérité, toujours très proches dans les croyances et les traditions.

Le mot "Chandeleur" vient précisément de candela - la chandelle - reprise dans l'expression Festa candelarum, fête des chandelles.

Dans les églises, les torches sont remplacées par des chandelles bénies que l'on conserve allumées, autant pour signifier la lumière que pour éloigner le malin, les orages, la mort, etc… et invoquer les bons augures à veiller sur les semailles d'hiver qui produiront les bonnes moissons de l'été prochain.

 

A l'époque romaine, on fêtait à cette date, vers le 15 février, le dieu de la fécondité Lupercus au cours des Lupercales, Lupercalia, jours de la fertilité, car c'était le début de la saison des amours chez les oiseaux. Par ailleurs qu'un certain Valentin, opposé aux romains, a également son mot à dire le 14 février.

Aujourd'hui, on bénit les cierges pour rappeler que Jésus est lumière du monde.

Les Celtes

On trouvait un rite lié à la purification chez les Celtes qui craignaient tant le noir et le froid au soir de la grande nuit d'Halloween. A l'inverse, l'hiver tire à sa fin en février. La fête d'Imbolc le 1er février était fête de la purification de l'eau, pour s'assurer fertilité et fécondité avec le retour de la vie en cette fin d'hiver.

A la naissance de Jésus :

 En fait Marie se sait simple mère et elle est juive. Elle se conforme donc tout simplement à la loi de Moïse, car selon les rites hébraïques, la mère doit se présenter au temple avec son enfant nouveau-né. Jésus, enfant juif, est présenté au Seigneur au temple par ses parents 40 jours après sa naissance. On fait le sacrifice de tourterelles ou de petits pigeons. Quoi qu'il en soit, Marie rencontre Saint Simeon qui prophétise devant elle le destin tragique de son fils. Lui qui jusque là n'était que la lumière du monde, le messie tant attendu.

L'église avait entrepris dès la fin de l'empire romain un vaste chantier de remplacement des rites païens par des fêtes religieuses. Comme on l'a vu au sujet de Noël.

Ainsi le pape Gélase Ier au Vè siècle (que nous retrouverons au sujet de Saint Valentin) remplaça le vieux rite païen des lupercales, rite de la lumière hérité des romains par une fête religieuse, la fête de la Chandeleur, où l'on commémore 40 jours après

Noël un rite…hébraïque. En orient, c'était jour chômé. En occident, on portait des torches en procession, signe de lumière. Cette fête devînt du même coup en 1372 en Avignon fête de la Purification de la Vierge.

Mais Chandeleur vient précisément de candela - la chandelle - reprise dans l'expression Festa candelarum, fête des chandelles. Car dans les églises, les torches sont remplacées par des chandelles bénies que l'on conserve allumées, autant pour signifier la lumière que pour éloigner le malin, les orages, la mort,etc… et invoquer les bons augures à veiller sur les semailles d'hiver qui produiront les bonnes moissons de l'été prochain. Les cierges bénis sont emportés dans les foyers pour le protéger.

 C'est pourquoi de nombreux dictons sont nés de ce jour de février, sur le même thème :

"Rosée à la Chandeleur, Hiver à sa dernière heure."

"A la Chandeleur, L'hiver s'apaise ou reprend vigueur"

"A la Chandeleur le jour croît de deux heures". 

" Le jour de la Chandeleur, l'ours rit ou pleure "

" Si fait beau et luit Chandelours, six semaines se cache l'ours "

" Le soleil de la Chandeleur annonce hiver et malheur "

" Selon que nos vieillards ont dit, si le soleil se montre et luit à la Chandeleur, croyez qu'encore hiver vous aurez "

Car les jours allongent sérieusement, la végétation du blé en herbe prend de l'importance, et une offensive de l'hiver serait alors particulièrement cruelle.

Les Crêpes 

cuisine5-copie-1.jpg

 Faire sauter la crêpe

Une coutume de la Chandeleur consistait à tenir une pièce d'or dans la main gauche, tandis que de la droite on faisait sauter la première crêpe. Si la crêpe retombe correctement retournée dans la poêle on ne manquera pas d'argent pendant l'année.
Cette coutume varie selon les pays et les régions, ainsi dans certaines régions cette crêpe était ensuite pliée autour de la pièce d'or et placée sur le haut de l'armoire de la chambre du maître de maison. Les débris de la crêpe de l'an passé étaient alors récupérés et la pièce qu'elle contenait donnée au premier pauvre rencontré. Si on respectait tous ces rites on était assuré, disait-on, d'avoir de l'argent toute l'année.
Aujourd'hui où les pièces d'or sont rares on a pris l'habitude de faire sauter les crêpes en tenant dans une main la pièce de monnaie la plus importante en possession de la famille.
Dans d'autres régions les paysans ont pris l'habitude de lancer la crêpe par-dessus une armoire pour s'assurer de bonnes récoltes.
Ailleurs il suffit de manger les disques d'or "les crêpes" pour éviter que le grain pourrisse durant l'année.
Published by Un Sage