Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 17:50

Photo retouchée

Brigitte Macron n'a pas répondu directement aux questions d’un journal australien, en revanche son chef de cabinet, ne s’est pas privé. Il dévoile notamment comme la première dame fait face aux critiques.

Brigitte Macron est sous le feu des critiques depuis que son mari s’est présenté à l’élection présidentielle, et encore plus depuis qu’il l’a remporté. La première dame cristallise notamment les commentaires autour de son âge et de sa différence de 24 ans avec Emmanuel Macron.

Comme le révèle son chef de cabinet, Tristan Bromet, elle a reçu plusieurs fois du courrier injurieux, mais elle a su y faire face avec un trait bien particulier de sa personnalité. "Il y avait des courriers anonymes sur leur différence d’âge. Ça m’a vraiment choqué qu’en 2017, autant de gens soient toujours aussi étroits d’esprit sur cette question. Elle a géré la chose mieux que moi. Elle est forte et toujours digne, tout en étant assez rock’n’roll", commente le conseiller de Brigitte Macron dans le Sydney Morning Herald, ajoutant qu’elle s’intéresse d’ailleurs régulièrement à la vie privée de ceux qui l’entourent : "Elle aime parler d’autre chose que du travail et elle nous pose beaucoup de questions sur nous".

Un rôle de veille*

Gage que Brigitte Macron est une première dame à part entière, c’est la première à recevoir autant de lettres. "On reçoit entre 150 et 200 lettres par jour, l’ancien record était de 35 par jour pour madame Bruni-Sarkozy", explique Pierre-Olivier Costa, le directeur de cabinet de la première dame, qui précise : "Brigitte passe la plupart de ses matinées à lire le courrier et on y répond à chacune avec toute l’attention nécessaire".

Quant au rôle de Brigitte Macron, Pierre-Olivier Costa est clair : "son rôle n’est pas politique, mais plutôt de l’ordre de la recherche : voir ce qui ne va pas dans la société Française et ce qui n’est pas pris en compte par le gouvernement".

**************

C'est certainement un travail harassant pas pour elle,mais pour ses collaborateurs de répondre à 200 lettres par jour.Certains connards ont bien du temps à perdre, car de tout ce courrier "elle s'en tamponne bien sans doute  le coquillard".

Pierre-olivier Costa a bien précisé qu'elle avait un rôle de "veille" et non de "vieille", (ne pas confondre) étant  rock’n’roll" !!

 

 

 

 

 

Published by Un Sage