Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2017 1 06 /11 /novembre /2017 16:19

Brigitte Macron a été particulièrement émue par la lecture de deux lettres reçues à l'Elysée. Découvrez ce qui a bouleversé la première dame. 

A l’Elysée depuis maintenant six mois, Brigitte Macron est sans nul doute l’une des premières dames les plus populaires de sa génération. En témoigne les nombreux courriers reçus au palais présidentiel qui lui sont directement adressés, relève Le Point

L’épouse d’Emmanuel Macron porte une attention toute particulière à faire trier les lettres, avec d’un côté "les lettres traitées par son cabinet (un directeur, un chef de cabinet et un secrétariat), (...) celles auxquelles elle répond personnellement, et celles, enfin, qui demandent bien plus que son paraphe", précise l'hebdomadaire.

Très attentive au problème du handicap, deux courriers sur le sujet l’ont éminemment bouleversée. "Deux missives, rédigées par deux femmes se déplaçant en fauteuil roulant. Elles ne se connaissent pas, habitent chacune à un bout du pays, mais toutes deux racontent leur impossibilité à passer une mammographie".

Brigitte Macron prend le dossier très à cœur

Selon Le Point, Brigitte Macron s’est empressée de chercher des solutions pour les deux expéditrices, en mandatant ses conseillers. "Quand vous découvrez un problème dont vous ignorez l'existence, il faut vous en occuper", dit-elle régulièrement à ses équipes. Pour le moment, la première dame est toujours en attente d’une réponse de son cabinet mais elle ne compte pas mettre le dossier de côté, relate Pure People.

D’après le site, Brigitte Macron passe une grande partie de ses journées à lire son courrier mais elle n’en n’oublie pas de recevoir de nombreuses personnalités. Fin septembre, c’est une certaine Bernadette Chirac qu'elle a accueillie à l’Elysée. Cette dernière est d’ailleurs venue les bras chargés d'un joli bouquet de fleurs pour la remercier de son invitation.

**************

On veut bien le croire

Un travail sans doute harassant pour les conseillers "glandouilleurs"

Ou sont les économies ?

 

 

Published by Un Sage