Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2017 1 06 /11 /novembre /2017 17:00

Ces petits surnoms que se donnent les ministres d'Emmanuel Macron

D'après le journal Le Parisien, les membres du gouvernement d'Édouard Philippe échangeraient entre eux en usant de surnoms.

Le journal révèle quelques uns de ces surnoms cocasses et leurs significations.

Le pouvoir n'empêche pas la plaisanterie. L'exercice du surnom est un jeu qui semble se pratiquer jusqu'au sommet de l'État. Qu'ils soient moqueurs, acides ou tendres, ces petits noms circulent des couloirs de l'Elysée à ceux de l'Assemblée nationale et jusqu'aux sms. Le Parisien révèle ainsi que Gérald Darmanin, ministre du Budget, est surnommé "Darminan" par les autres élus Constructifs à cause d'une erreur d'Alain juppé qu'il l'avait nommé ainsi.

uant à Sébastien Lecornu, c'est bien plus cocasse. C'est Nicolas Sarkozy qui, ne sachant visiblement pas trop qui était le jeune élu de l'Eure, l'avait rebaptisé aimablement... le cornichon. Édouard Philippe est plutôt épargné par le jeu des surnoms même s'il perd quelque peu en crédibilité. Le Premier ministre se ferait ainsi appeler "Doudou", diminutif de son prénom. Le président de la République, Emmanuel Macron, pour sa part, a déjà un surnom déjà largement utilisé par les Français. Militants et habitants de la Touquet ou encore de Bagnères-de-Bigorre, tous l'appellent, en toute simplicité "Manu". Une marque de proximité appréciée par les électeurs.

Les surnoms dans la politique, ce n'est pas nouveau. Nicolas Sarkozy pouvait se montrer particulièrement incisif, en appelant "Flanby" François Hollande, "le motodidacte" Christian Estrosi, "Marie-Antoinette" Christine Lagarde ou "La mère emptoire" Martine Aubry. À ce petit jeu, les socialistes sont de loin les plus vachards. Et ce n'est pas François "fraise des bois" Hollande, "R2-D2" Cazeneuve ou Arnaud "Montebourde" qui diront le contraire...

Emmanuel Macron : tous ces surnoms peu flatteurs dont il a hérités

Le ministre de l’Economie semble être une source d’inspiration continuelle pour ses collègues au gouvernement. En effet, en l’espace de quelques mois seulement, ils lui ont déjà trouvé une flopée de sobriquets. Florilège. 

©AFP

Les surnoms d’Emmanuel Macron

 

Emmanuel Macron est sans doute le ministre qui a le plus de surnoms au sein de l’actuel gouvernement. En effet, depuis qu’il a été nommé dans l’équipe de Manuel Valls, le patron de Bercy cumule les sobriquets donnés par ses collègues, et même le président.

Selon les informations de Closer,le chef de l’Etat l’aurait dernièrement surnommé "M. Couac 40", en référence aux nombreuses critiques qu’Emmanuel Macron essuie actuellement.

"Le petit marquis poudré". Voici comment Laurent Fabius aurait surnommé Emmanuel Macron lorsque tous les deux étaient collègues au gouvernement. Un sobriquet qui devait non seulement moquer l’âge du ministre de l’Economie mais aussi son passé de banquier d’affaires.

Une des manies d’Emmanuel Macron lui aurait également valu un surnom de la part de ses collègues. "Selon plusieurs ministres, Emmanuel Macron aurait la fâcheuse manie de marcher sur leurs plates-bandes et de tenter de s’approprier les sujets de certaines autres ministres", croit savoir RTL. Un comportement qui rappellerait celui d’un oiseau qui pond dans le nid des autres… et qui aurait valu à l’ancien salarié de Rothschild de se faire appeler "le Coucou".

Entre Michel Sapin et Emmanuel Macron, l’entente n’est pas toujours cordiale, au contraire. A tel point que le ministre du Budget a trouvé un sobriquet peu flatteur à celui qui travaille aussi à Bercy : "le taré du troisième étage", rapporte Le Parisien.

Michel Sapin et Laurent Fabius ne sont pas les seuls à avoir une dent contre Emmanuel Macron au sein du gouvernement. D’après le chroniqueur Nicolas Domenach, plusieurs ministres le surnommeraient "Tullius Detritus". Une référence au personnage de la bande-dessinée Astérix et Obelix qui sème la zizanie sur son passage

 Récemment, les détracteurs d’Emmanuel Macron seraient partis du surnom trouvé par Michel Sapin pour aller plus loin. En écho à la polémique du costard au cœur de laquelle le ministre de l’Economie s’est retrouvé il y a quelques semaines, ils l’appelleraient désormais "le Coucou du ministère de l’egonomie".

****************

Moi je surnomme mon sexe Sarko : il est tout petit mais toujours très excité.

Peut-être gras mais jamais lourd de Bernard Mabille 

 

 

 

Published by Un Sage