Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 16:34

A l'Elysée, Emmanuel Macron pourra mener un train de vie royal

Selon le  magazine "Capital", le budget du palais présidentiel français est (de loin) le plus important des grandes puissances de ce monde. A titre d'exemple, celui de la

A l'Elysée, c'est bien connu, on mène la vie de prince. Même si le budget est passé de 111 millions d'euros à 98 millions, entre 2011 et 2015, le train de vie reste fastueux. Certes, comme le souligne Capital, "les produits de luxe sont réservés aux dîners d’Etat, les grands crus sont vendus aux enchères et le budget de l’arbre de Noël a été divisé par trois", mais les présidents ne sont pas à plaindre

L'Elysée a un budget annuel supérieur à la Maison-Blanche

Avec un budget de 92 millions d'euros (hors frais de déplacement), le palais de l'Elysée est de loin la résidence présidentielle la plus onéreuse des grandes puissances. Ainsi, la Maison-Blanche arrive loin derrière avec 55 millions, suivie de la chancellerie allemande (41 millions d'euros) et de Buckingham (31 millions d'euros). Mais contrairement à l'avion du président des Etats-Unis, Air Force One, dont le coût d'une heure de vol est estimé à 180 000 euros, l'avion présidentiel ne coûte que 20 000 euros l'heure.

A l'Elysée, palais estimé à plus d'1 milliard d'euros et où travaillent plus de 800 personnes, les dépenses en frais de personnel représentent 67 % du budget total. Viennent ensuite les déplacements et les dépenses de fonctionnement, à hauteur de 14 % chacun, et enfin les gros travaux, qui représente 5 % du budget. En 2013, le palais présidentiel avait réussi à garnir sa cagnotte de 500 000 euros supplémentaires grâce à la vente aux enchères d'une partie de sa cave à vin. A noter qu'une bouteille de Petrus datant de 1990 s'était arrachée pour 6 100 euros.

Entre 287 000 et 400 000 euros pour la protection de Julie Gayet

Côté présidents, Emmanuel Macron gagnera beaucoup moins que ses homologues : avec 196 000 "dollars" annuels, il est loin des 400 000 dollars de Barack Obama (Donald Trump a refusé de toucher son salaire de président), des 234 000 dollars d'Angela Merkel et des 215 000 dollars de Theresa May. 

Le magazine Capital revient également sur quelques petites folies des présidents qui ont coûté cher : des fleurs de Jacques Chirac estimées entre 400 000 et 500 000 euros par an, à la protection policière de Julie Gayet, estimée entre 287 000 et 400 000 euros par an, en passant par les sondages de Nicolas Sarkozy (40 000 euros par semaine). Et même quand ils ont quitté l'Elysée, les anciens présidents coûtent cher au budget de l'Etat (bureau, secrétaires, etc.) : 3,9 millions pour Valéry Giscard d'Estaing, 3,3 millions pour Nicolas Sarkozy et 2,4 millions d'euros pour Jacques Chirac.

 

 

 

 

Published by Un Sage