Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 10:30
Ce que l'on ne vous dit pas!!
 

L'épouse d'Emmanuel Macron se fait prêter des tenues par le groupe français LVMH pour ses apparitions officielles. Des prêts, et non des cadeaux : une nuance de taille.
Robe bleu électrique, slim en cuir, lunettes de soleil aux verres fumés... Brigitte Trogneux et son style étudié passent rarement inaperçus. Un look pointu que la professeure de français doit, selon Challenges, au groupe LVMH.
D'après les informations du magazine, cette collaboration stylistique remonte à plusieurs années. Alors que son mari Emmanuel Macron est encore ministre de l'Économie (d'août 2014 à août 2016), Brigitte Trogneux reçoit des conseils vestimentaires de la directrice générale adjointe de Louis Vuitton, Delphine Arnault, en vue de ses prochaines apparitions publiques.
"Service VIP"
Depuis, le fondateur du mouvement «En Marche !» est devenu candidat à l'élection présidentielle et son épouse de plus en plus exposée , quand elle n'est pas directement conviée sur scène. Désormais en campagne pour son mari (elle s'est mise en disponibilité de l'Éducation nationale), Brigitte Trogneux est habillée gratuitement par «le service VIP de LVMH», assure Challenges.
L'entourage des Macron confirme au magazine que «les prêts sont notés dans un registre et systématiquement rendus». Autrement dit, pas de polémique en vue. Comme n'importe quelle célébrité avant de fouler un tapis rouge, l'épouse d'Emmanuel Macron se fait prêter, le temps d'un meeting ou d'un dîner officiel, des vêtements de la griffe française.
Brigitte Trogneux pourrait-elle donc, à l'instar de François Fillon, être inquiétée pour les tenues fournies par le groupe LVMH ? La réponse est non. Si les costumes Arnys offerts par le conseiller Robert Bourgi au candidat Les Républicains posent question (soupçons de trafic d'influence), c'est en raison de son statut de député qui l'oblige à déclarer tout don ou avantage d'une valeur supérieure à 150 euros en lien avec son mandat. Un cadre qui ne s'applique pas à l'épouse d'Emmanuel Macron.
Mais on ne vous dit pas tout, car il s'agit bien d'un "renvoi d'ascenseur" de Bernard Arnaud le PDG de LVMH
Celui-ci avait projeté de s'expatrier en louant une résidence en Belgique pour passer la main à un de ses fils et échapper ainsi aux droits de succession français qui "bouffent"tout.
Le Ministère des Finances très traumatisé par cette "fuite programmée " a rattrapé celui-ci en lui consentant un rabais très substantiel pour que son siège reste en France, rabais dont le pauvre "pékin" ne pourrait bénéficier..
Qui était ministre du budget à ce moment?
Un certain Emmanuel Macron!!
 

 

Published by Un Sage