Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 22:04

A 18% dans les sondages, Fillon se dit certain de "gagner cette élection", voici pourquoi

Convaincu qu'il est sous-estimé par les enquêtes d'opinion, le vainqueur de la primaire mise sur la fébrilité de l'électorat d'Emmanuel Macron

PRESIDENTIELLE 2017 - Même certains de ses soutiens en conviennent: le retard accumulé par François Fillon depuis le début du "PenelopeGate" serait "irrattrapable" à moins de 25 jours du premier tour de l'élection présidentielle. Droit dans ses bottes, le vainqueur de la primaire n'en démord pas. "Non seulement je suis serein mais je pense que je vais gagner cette élection", réaffirme-t-il à longueur d'interviews.

Simple méthode Coué propre à tout candidat distancé dans les enquêtes d'opinion? En temps normal, le seuil de qualification pour le second tour se situe aux alentours de 25% des suffrages exprimés. A en croire la tendance de notre compilateur de sondages réalisé avec Le HuffPost Pollster, François Fillon plafonnerait à 17,9% d'intentions de vote, avec sept points de retard sur le duo de tête mené par Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Mission impossible? Distancé, le candidat Les Républicains a quelques bonnes raisons de ne pas jeter l'éponge. Instruit par le précédent de la primaire de la droite et du centre, l'ancien premier ministre sait mieux que quiconque à quel point un scrutin n'est pas joué d'avance dans une époque de profonde recomposition politique où les certitudes électorales des Français vacillent.

Depuis ces quinze dernières années, le socle électoral de la droite s'est toujours situé au-dessus de la ligne de flottaison des 20% au premier tour de l'élection présidentielle. Pour trouver un score inférieur à ce plancher, il faut remonter à 2002, année où Jacques Chirac se qualifie pour le second tour avec seulement 19,8% des suffrages exprimés. Mais le président de la République sortant s'était alors classé en tête dans un contexte d'émiettement généralisé des votes.

Si ses affaires judiciaires ont fait plonger sa cote de popularité et continuent de plomber son image, François Fillon est persuadé que, faute de mieux, le noyau dur de son électorat lui restera fidèle dans les urnes. Et qu'il peut faire office de recours en cas d'effondrement de l'un des favoris. C'est d'ailleurs en appelant ce peuple de droite à la rescousse que le député de Paris a réussi à contourner ceux qui, dans son propre camp, rêvaient de le débrancher. Et c'est unS'ils sont de moins en moins nombreux à déclarer vouloir voter pour lui au premier tour, les électeurs de François Fillon sont 83% à se dire certains de leur vote, preuve que le vote militant demeure solide chez le vainqueur de la primaire.

Pour revenir dans la course, François Fillon doit donc s'assurer que l'hémorragie cesse dans son propre camp et repartir à la reconquête de l'électorat élargi de la primaire. Conservateur, plutôt aisé et plus âgé que la moyenne, cet électorat présente deux atouts majeurs pour l'ancien premier ministre: il s'abstient moins que les autres catégories de votants et se montre plutôt rétifs aux "aventures" politiques.

Un maillon faible nommé Macron

D'où les éléments de langage distillés en permanence par les fillonistes pour décrédibiliser Marine Le Pen et Emmanuel Macron auprès de cette tranche électorale: l'une est présentée comme la garantie d'une ruine économique, l'autre est dépeint en "aventurier" d'une gauche cherchant à se maintenir à tout prix au pouvoir.

Des deux favoris des sondages, c'est Emmanuel Macron qui est aujourd'hui perçu comme le plus "prenable" à droite. L'ancien ministre de l'Economie a beau faire la course en tête, le taux d'incertitude chez ses électeurs demeure important à moins de quatre semaines du premier tour. Selon le dernier sondage Elabe pour L'Express et BFMTV, 38% des personnes voulant voter Macron n'excluent pas de changer d'avis d'ici le jour du scrutin. A l'inverse, Marine Le Pen semble une cible moins fragile, 86% de ses électeurs étant d'ores et déjà certains de déposer un bulletin FN le 23 avril prochain.

*******************

 

 

 

 

 

Published by Un Sage