Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 10:32

La prochaine présidentielle nous fera-t-elle descendre du ciel notre sauveur, le messie qui d'un coup de baguette magique réduira le chômage, notre dette abyssale, le déficit de la Sécu et de la caisse de retraite, ces maladies chroniques qui rongent notre pays depuis plusieurs années, et qui ne font que croître et embellir.
L'avenir me parait assez sombre sur ces sujets embarrassants que certains candidats traitent avec des promesses mirobolantes qui resteront très probablement sans lendemains.
Le chômage,la bête noire:

Mis a part les produits de très haute technologie nous perdons des marchés parce que nous sommes trop chers.
Nous sommes trop chers du fait que nos concurrents étrangers , tels que la Chine , la Corée du Sud ,le Bengladesh, l'Inde et même des pays européens ,et j'en passe ,nous inondent de produits divers fabriqués à bas coût, avec une main d'œuvre bon marché qui ne compte pas ses heures de travail, sans aucune autre compensation.
Les charges sociales pour les salariés dans ces pays sont inexistantes ou très maigrelettes.
Chez nous s'ajoutant à l'absence de boulot elles sont un frein important à l'embauche tant elles sont super abondantes et retenues sur le bulletin de paye.
Autrefois on travaillait 44 heures par semaine y compris le samedi matin.
Maintenant on ne travaille que 35 heures, voir même 32 dans certaines administrations .En plus la période de congés normales de 30 jours, en plus les ponts, les RTT, et les jours fériés rétrécissent bien le temps annuel du travail. Comme le disait si bien Coluche: "Autrefois les ouvriers étaient mal payés mais il y avait du boulot maintenant ils sont mieux payés mais il n'y a plus de boulot".
Nous sommes au fond du trou, très profond, nous aurons bien du mal pour en sortir!!
Les français et les étrangers qui vivent dans notre pays en profitant des mêmes avantages ne sont pas du tout disposés à faire des sacrifices et à réduire leur train de vie.
Autrefois la majorité des femmes mariées ne travaillaient pas .Elles restaient à la maison pour élever les enfants, c'était le "plein emploi" pour les hommes.
Maintenant elles sont au boulot, un seul salaire ne suffit plus pour jouir de tous les plaisirs que leur offre la société actuelle pour leurs couples, restos, voyages, vacances à la mer ou à la montagne, parc d'attractions etc. …télévision, Smartphones, tablettes etc.…..non seulement pour leur couple , mais aussi pour leurs enfants qui dès leur plus jeune âge sont avides eux aussi des mêmes "gouffres à pognons" en les réclamant;

Elles n'élèvent plus leurs enfants à la maison en les collant à la crèche, Un univers ou l'on apprend souvent les mauvaises manières, et ou on attrape toute la panoplie des maladies infantiles, une vraie aubaine pour les fabricants d'antibiotiques.
Comme les hommes elles viennent grossir les rangs des demandeurs d'emploi, qui non seulement ruinent le pays en touchant des indemnités de l'état, mais les plongent souvent dans une situation d'endettement insupportable
Les migrants accueillis en masse sans aucune qualification, ne parlant même pas notre langue viendront encore grossir les rangs de "Pôle emploi" pour nous ruiner un peu plus.

Pourquoi travailleraient-t-Ils, sans se casser le tronc ils gagneront autant en étant un chômeur qui cumule toutes les aides possibles qu'en acceptant un boulot "dégueulasse mal payé" !!
Le chômage des jeunes est un véritable cauchemar pour le gouvernement.

Ceux qui on gâché une partie de leur jeunesse en accédant à des études supérieures en les complétant avec des stages en entreprises, trouvent toujours du boulot, sans être exigeants sur leur salaire de débutant. On trouvera évidemment toujours, dans cette catégorie quelques "traîne-savates" qui cherchent du travail en priant le bon Dieu de ne pas en trouver.
Les autres qui n'ont pas fait d'études en quittant le lycée en troisième ou en perdant leur temps dans un LEP, souvent en fumant des joints,sont pour la plus part des ignares mal élevés.Ils rendent  la vie dure à leurs profs,soutenus par leurs parents .

 lls ne savent ni lire, écrire ou compter correctement ,sans aucune formation ,ce sont des laissés pour compte ,de futurs "Smicards".
Ils sont concurrencés par la main d'œuvre étrangère.

 
Celle-ci venue de la Pologne ou de la Roumanie,(merci l' Europe) étant moins exigeante sur les salaires et sur la kyrielle de congés payés, les charges sociales sans comparaison avec les nôtres étant payées dans leur pays d'origine.
Les seniors ne sont pas épargnés eux aussi .

Mais quelle entreprise pourrait embaucher un ouvrier ou un employé de 55 /58 ans ,souvent déjà un peu bedonnant, qui devrait être formé et partirait à la retraite à 60 ans dès qu'il serait opérationnel!
Sur le plan démographique l'allongement de la durée de notre vie, du au progrès de notre alimentation et de la médecine va devenir un véritable casse tête.
On nous prédit que le nombre de centenaires va aller en croissant!!
Les personnes âgées en retraites , pas toujours en bonne santé seront beaucoup plus nombreuses que les actifs de moins en moins nombreux.
Il faudra doubler les maisons de retraites et les établissements de soins,et ça va coûter "la peau des fesses".

Sur un autre plan le progrès galopant dans tous les domaines va engendrer une diminution, non négligeable d'une certaine main d'œuvre.
L 'apparition et le développement des robots viendront à coup sur grossir les rangs des demandeurs d'emploi.

 
Ceux-ci pourront, à bref délai, remplacer l'homme dans beaucoup de domaines, sans rechigner au boulot , sans compter leurs heures de travail ,demander des augmentations de salaire, se mettre en grève, manifester sur la voie publique en brûlant des pneus ,prendre toute la panoplie des congés, être malade ,pointer à "Pôle emploi", prétendre à une retraite,faire des enfants etc…
Sans boulot ils resteront calme sans rien réclamer, et usés ils finiront leurs jours ,sans gémir dans un lit d'hôpital, dans une déchetterie, pour être recyclés
Le peuple habitué à son petit confort personnel ne supportera pas que l'on en rogne le plus petit morceau sans se rebiffer.
Le "messie" qui augmentera les heures de travail, diminuera les salaires, toutes les aides sociales, les congés payés, prendra toutes les mesures pour réanimer le pays complètement KO s'attirera non seulement les foudres des intéressés, mais aussi celles de ceux qui vivent du tourisme et des différents spectacles, y compris les restos , les marchands de nippes et de smartphones  dont raffolent la jeunesse,  n'est pas encore né.

On peut,je le crains, encore l'attendre longtemps le messie qui réduira le chômage comme les juifs attendent le leur depuis des siècles

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Published by Un Sage