Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 10:00

Le nouveau maire de La Roche

Sébastien Maure et ses neuf adjoints
Après le décès du maire Guy Flammier, le conseil municipal rochois a désigné lundi 14 novembre l’ancien premier adjoint Sébastien Maure comme nouveau maire. Il s’inscrit « dans les traces, les valeurs », de son prédécesseur.
Avec 24 voix en sa faveur, sept blancs et deux voix pour Jean-Claude Georget, Sébastien Maure a été désigné maire dans une ambiance forcément particulière.
La famille de Guy Flammier était présente de même que de nombreux élus locaux du territoire (Stéphane Valli et Lucien Boisier de Bonneville, et de la communauté de communes du pays rochois : le Saint-Pierrois Marin Gaillard et l’Etalien David Ratsimba), le sénateur Cyril Pellevat, les conseillers départementaux Christelle Petex et Denis Duvernay, tous venus montrer leur soutien.
Le groupe des minorités issu de l’ancienne majorité, par la voix de Nicolas Pittet, a expliqué ne pas souhaiter présenter de candidat car la tra« les Rochois attendent beaucoup de dignité dans transition » au vu des circonstances. Même esprit dans l’autre groupe de sensibilité de gauche, où Jean-Claude Georget s’est présenté tout en rendant hommage à Guy Flammier « que notre groupe appréciait particulièrement. Il avait le respect de la minorité municipale, de l’ouverture d’esprit ».
La liste des adjoints (élus moins huit blancs) élus, par ordre, du premier au neuvième : Pascal Casimir, Nicole Cotterlaz-Rannard, Sylvie Roch, Jean-François Deprez, Frédérique Demure, Philippe Bouillet, Patrick Tournier, Laurence Potier-Gabrion, Lydia Greggio.
La commune , n'est plus en faillite comme cette majorité nous l'avait martelé, ce nouveau maire ayant augmenté son indemnité au maximum du plafond autorisé, sous prétexte que son temps de travail en qualité de directeur du collège  Sainte Marie serait réduit.
Les adjoints ,eux ,n'ont pas été augmentés.
L'indemnité globale du conseil municipal passe donc de 178.000 € à 191.000 €,soit une augmentation de 13.000 €.la délibération est "passée comme une lettre à la poste" moins huit votes blancs .
Être maire actuellement n'est pas une sinécure, celui-ci devant faire face à beaucoup trop  de responsabilités et au mécontentement de beaucoup de citoyens rogneux
Les communes sont désormais en première ligne sur beaucoup de sujets. Le mandat de maire est quasiment une activité à temps complet désormais, grâce à plusieurs vagues de décentralisation.
Des compétences nouvelles ont donc été ajoutées à l’arsenal du maire qui doit quasiment être compétent dans tous les domaines.
L’Etat se désengage beaucoup et les communes doivent prendre le relais.
Nous hésitons toujours à savoir si être élu local est un métier ou une vocation, désormais il s’agit des deux. Il faut avoir la vocation mais il s’agit d’un véritable métier… à durée déterminée
Il sera bien difficile à Sébastien Maure de concilier ses deux activités sans en négliger une.
Bon courage Monsieur le Maire !!
"On ne peut pas être à la fois au four et au moulin"

 
 
 
 
Published by Un Sage